Évaluer un candidat sur ses compétences en facturation et gestion de paie

Experte en gestion de paie et facturation, Clarisse Béchet accompagne les chefs d'entreprises dans leur gestion administrative et comptable. Maker chez Maki People, elle nous explique aujourd’hui comment évaluer les compétences des candidats en matière de facturation et de gestion de paie.

Marion Bernes
Copywriter
Évaluer un candidat sur ses compétences en facturation et gestion de paie
Il s'agit d'un texte à l'intérieur d'un bloc div.
Résumé

Présentez-vous en quelques mots. Quelle est votre parcours ?

Après l’obtention de mon bac, j’ai très rapidement commencé à travailler pour financer mes études.  J’ai alors jonglé pendant 7 ans, entre études et salariat. Après l’obtention de deux licences et un diplôme de comptable spécialiste en gestion de paie, j’ai commencé à travailler en cabinet d’expertise  comptable. Quelques temps après, un changement de perspective de vie privée m’a fait quitter la région parisienne et démarrer ma micro-entreprise.

Mon ancien patron (expert-comptable), est celui qui m'a permis de commencer de cette manière en étant mon tout premier client. Mes premières missions ont été de réaliser la facturation pour son cabinet et j’y ai pris  goût. En voulant diversifier mon offre de prestation, j’ai tout simplement voulu mettre au profit des  entreprises ce qui m’a particulièrement plus pendant ma formation : la gestion de la paie. C’est un  domaine riche, en constante évolution et qui nécessite une veille régulière. J’aime apprendre sans  cesse et développer mes connaissances, c’est donc tout naturellement que j’ai proposé à mes clients, une prestation dans ce domaine.

Quelle expertise proposez-vous aujourd'hui aux entreprises ?

Aujourd'hui, je suis assistante comptable, assistante administrative et office manager pour des start-ups, des TPE et des PME. Un peu touche-à-tout, j'accompagne au quotidien les chefs d'entreprise pour leur permettre de se concentrer sur leur cœur de métier et leurs missions principales.

Mes clients sont essentiellement des prestataires de service : édition de site web, conciergerie  d’entreprise, relations presse ou créateur de solutions digitales par exemple.

Le suivi de la comptabilité dans son ensemble est primordial pour la bonne santé d’une entreprise.  Le support et le suivi des questions RH pour les employés permet aux salariés d’être rassurés et au  chef d’entreprise d’être plus serein.

Dernièrement, avec un client (un peu frileux sur tout ce qui touche à l’administratif/comptabilité/RH), nous avons entrepris de reprendre les bases de la gestion des tâches  annexes à son activité principale : comptabilité et gestion de la paie notamment.

  • Nous avons donc repris la comptabilité sur un historique assez long pour pouvoir faire le point sur les recettes/dépenses, collecter toutes les pièces justificatives et justifier toutes les opérations comptables et ainsi avoir une vision plus claire de la santé financière de l'entreprise.
  • Nous avons mis en place une facturation régulière des clients pour que l’entreprise ait des entrées d’argent régulières (chaque mois) et que les clients n’aient pas à devoir régler plusieurs mois de prestation d’un coup.
  • Nous avons mis en place un suivi et des relances pour recouvrer les sommes dues et non réglées par certains clients (pour des raisons diverses et variées).
  • Nous avons mis en place un suivi des consignes de paie et des données RH en centralisant avec un seul interlocuteur toutes les demandes liées à la paie.
  • Nous avons également mis en place des tableaux de bords, permettant de suivre, quasiment en direct, les recettes/dépenses de la société et ainsi pouvoir faire bénéficier aux salariés de primes sur objectif d’une manière fiable et régulière.

Pouvez-vous nous en dire plus sur vos tests “Facturation” et “Gestion de paie” créés avec  Maki People : à quoi un candidat peut-il s’attendre ? Sur quelles typologies de questions un recruteur peut-il s’appuyer ?

Les candidats pourront à travers ces tests confronter leurs connaissances théoriques et pratiques sur deux sujets importants dans les fonctions supports d’entreprises.

La facturation est un pilier fondamental pour l'entreprise, une facturation correcte, à jour et régulière permet de prévoir, d'anticiper et de développer une entreprise. Avoir des bases solides et connaître les dispositions légales permet à chacun d'avancer sereinement.

Le test “Facturation” porte à la fois sur des sujets de fonds mais aussi sur des sujets de forme.

Quelques exemples de sujets que vous trouverez dans le test :

  • De quelle manière doit être présenté un devis ?
  • De quelle manière pouvez-vous organiser la numérotation de votre facturation interne ?
  • Quelles sont les options à envisager si un client n’a pas réglé une facture dans les délais prévus ?

La gestion de paie est un autre pilier fondamental pour l’entreprise. Des salariés qui n’ont pas  besoin de scruter leurs bulletins de paie chaque mois ou de demander des informations et/ou  confirmations régulièrement sont des salariés plus sereins à leur poste de travail et donc plus  efficaces. Un suivi méticuleux des déclarations sociales diverses, permet à l’entreprise de se prémunir  d’éventuels soucis face à l’administration.

Quelques exemples de sujets que vous trouverez dans le test :

  • À quelle date devez-vous envoyer la déclaration sociale nominative chaque mois ?
  • Comment sont calculés les congés payés des salariés à temps plein ou à temps partiel ?
  • Quels sont les documents à fournir à un salarié effectuant son dernier jour dans l’entreprise ?

Comment lire les résultats d’un test de compétences en facturation et gestion de paie ?

Le test de compétences reflète les connaissances et/ou les compétences du candidat à l’instant T. Comme tous les tests, les conditions dans lesquelles il a été passé peuvent influencer le résultat de  ce dernier.

C’est pourquoi il est important, à mon sens, d’aller plus loin et d’analyser les possibles erreurs du  candidat : erreur d’inattention, approximation dans la réponse, réponse partiellement correcte,… Puis pourquoi pas, si le profil est intéressant, aller ensuite questionner le candidat sur son choix de  réponse. Peut être que depuis le passage du test, le candidat se sera renseigné, aura chercher la  réponse et aura développer son champ de compétences (être proactif est une qualité indéniable dans ce domaine).

Quelles questions peuvent être intéressantes à poser à un candidat lors d'un entretien en  plus d'un test de compétences en facturation et gestion de paie ?

Les connaissances et les compétences des candidats sont importantes, c’est vrai, mais ce n’est pas  tout. S’intéresser aux soft skills, ou compétences humaines, c’est tout aussi important. Le candidat  devra correspondre aux valeurs de l’entreprise, avoir un profil adapté au poste que vous recherchez et  pouvoir s’intégrer facilement dans son nouvel environnement.

Les questions que vous posez doivent toutes avoir un but défini dans le cadre professionnel. Selon ce  que vous recherchez chez le candidat et/ou la culture d’entreprise mise en place, vous pouvez rester  sur des questions classiques ou bien partir sur des questions un peu insolites pour rendre l’entretien  un peu moins formel et un peu plus détendu (bien qu’il ne soit pas impossible de le faire avec des  questions standards).

Quelques exemples de questions que j’apprécie :

  • Pourquoi avez-vous choisi de postuler au sein de cette entreprise ?
  • Si je posais des questions à vos anciens collègues, que diraient-ils de vous ?
  • À quel personnage réel ou fictif vous identifiez-vous ? Pourquoi ce choix ?
  • Si vous deviez organiser un team building, quelle activité choisiriez-vous ? Pourquoi ?

Quelles autres méthodes peuvent être utilisées pour tester ces compétences chez un  candidat ?

Plusieurs options s'offrent à vous.

Pour les entretiens à distance, les questions ouvertes ou demandant une réflexion construite (pourquoi pas des questions communiquées en amont) sont davantage pertinentes à mon sens. Vous  aurez ainsi la possibilité d’échanger avec le candidat sur sa méthode de réflexion, sa démarche et son  raisonnement global.

Si vous rencontrez le candidat pour un entretien en face à face, en plus des questions possibles au  cours de l’entretien à distance, il vous est possible de le soumettre à un (petit) test ou quelques  questions. Ces questions peuvent être écrites ou non et avec des mises en situations concrètes selon  les besoins de votre entreprise. Le face à face permet d’observer tout ce qui se passe autour du  candidat au moment de ce « test », capacité de concentration, rapidité d’exécution,… Bien  évidemment, en gardant toujours en tête que certaines personnes sont sensibles au stress et ne  seront pas performantes à l’instant T : cela ne veut en aucun cas dire que ce candidat n’est pas fait pour  ce poste, mais simplement que cette méthode de recrutement ne lui correspond pas.

Clarisse Béchet est une experte en gestion et facturation de la paie. Elle accompagne les chefs d'entreprise dans leur gestion administrative et comptable. Après 10 ans d'expérience dans divers services à la clientèle, elle est diplômée en comptabilité et gestion des salaires, Clarisse travaille en tant que freelance au service des petites et moyennes entreprises. 

Partager cet article
LinkedinTwitterFacebook

Articles liés

Évaluer un candidat sur ses compétences en facturation et gestion de paie

Experte en gestion de paie et facturation, Clarisse Béchet accompagne les chefs d'entreprises dans leur gestion administrative et comptable. Maker chez Maki People, elle nous explique aujourd’hui comment évaluer les compétences des candidats en matière de facturation et de gestion de paie.

Évaluer un candidat sur ses compétences en facturation et gestion de paie

Présentez-vous en quelques mots. Quelle est votre parcours ?

Après l’obtention de mon bac, j’ai très rapidement commencé à travailler pour financer mes études.  J’ai alors jonglé pendant 7 ans, entre études et salariat. Après l’obtention de deux licences et un diplôme de comptable spécialiste en gestion de paie, j’ai commencé à travailler en cabinet d’expertise  comptable. Quelques temps après, un changement de perspective de vie privée m’a fait quitter la région parisienne et démarrer ma micro-entreprise.

Mon ancien patron (expert-comptable), est celui qui m'a permis de commencer de cette manière en étant mon tout premier client. Mes premières missions ont été de réaliser la facturation pour son cabinet et j’y ai pris  goût. En voulant diversifier mon offre de prestation, j’ai tout simplement voulu mettre au profit des  entreprises ce qui m’a particulièrement plus pendant ma formation : la gestion de la paie. C’est un  domaine riche, en constante évolution et qui nécessite une veille régulière. J’aime apprendre sans  cesse et développer mes connaissances, c’est donc tout naturellement que j’ai proposé à mes clients, une prestation dans ce domaine.

Quelle expertise proposez-vous aujourd'hui aux entreprises ?

Aujourd'hui, je suis assistante comptable, assistante administrative et office manager pour des start-ups, des TPE et des PME. Un peu touche-à-tout, j'accompagne au quotidien les chefs d'entreprise pour leur permettre de se concentrer sur leur cœur de métier et leurs missions principales.

Mes clients sont essentiellement des prestataires de service : édition de site web, conciergerie  d’entreprise, relations presse ou créateur de solutions digitales par exemple.

Le suivi de la comptabilité dans son ensemble est primordial pour la bonne santé d’une entreprise.  Le support et le suivi des questions RH pour les employés permet aux salariés d’être rassurés et au  chef d’entreprise d’être plus serein.

Dernièrement, avec un client (un peu frileux sur tout ce qui touche à l’administratif/comptabilité/RH), nous avons entrepris de reprendre les bases de la gestion des tâches  annexes à son activité principale : comptabilité et gestion de la paie notamment.

  • Nous avons donc repris la comptabilité sur un historique assez long pour pouvoir faire le point sur les recettes/dépenses, collecter toutes les pièces justificatives et justifier toutes les opérations comptables et ainsi avoir une vision plus claire de la santé financière de l'entreprise.
  • Nous avons mis en place une facturation régulière des clients pour que l’entreprise ait des entrées d’argent régulières (chaque mois) et que les clients n’aient pas à devoir régler plusieurs mois de prestation d’un coup.
  • Nous avons mis en place un suivi et des relances pour recouvrer les sommes dues et non réglées par certains clients (pour des raisons diverses et variées).
  • Nous avons mis en place un suivi des consignes de paie et des données RH en centralisant avec un seul interlocuteur toutes les demandes liées à la paie.
  • Nous avons également mis en place des tableaux de bords, permettant de suivre, quasiment en direct, les recettes/dépenses de la société et ainsi pouvoir faire bénéficier aux salariés de primes sur objectif d’une manière fiable et régulière.

Pouvez-vous nous en dire plus sur vos tests “Facturation” et “Gestion de paie” créés avec  Maki People : à quoi un candidat peut-il s’attendre ? Sur quelles typologies de questions un recruteur peut-il s’appuyer ?

Les candidats pourront à travers ces tests confronter leurs connaissances théoriques et pratiques sur deux sujets importants dans les fonctions supports d’entreprises.

La facturation est un pilier fondamental pour l'entreprise, une facturation correcte, à jour et régulière permet de prévoir, d'anticiper et de développer une entreprise. Avoir des bases solides et connaître les dispositions légales permet à chacun d'avancer sereinement.

Le test “Facturation” porte à la fois sur des sujets de fonds mais aussi sur des sujets de forme.

Quelques exemples de sujets que vous trouverez dans le test :

  • De quelle manière doit être présenté un devis ?
  • De quelle manière pouvez-vous organiser la numérotation de votre facturation interne ?
  • Quelles sont les options à envisager si un client n’a pas réglé une facture dans les délais prévus ?

La gestion de paie est un autre pilier fondamental pour l’entreprise. Des salariés qui n’ont pas  besoin de scruter leurs bulletins de paie chaque mois ou de demander des informations et/ou  confirmations régulièrement sont des salariés plus sereins à leur poste de travail et donc plus  efficaces. Un suivi méticuleux des déclarations sociales diverses, permet à l’entreprise de se prémunir  d’éventuels soucis face à l’administration.

Quelques exemples de sujets que vous trouverez dans le test :

  • À quelle date devez-vous envoyer la déclaration sociale nominative chaque mois ?
  • Comment sont calculés les congés payés des salariés à temps plein ou à temps partiel ?
  • Quels sont les documents à fournir à un salarié effectuant son dernier jour dans l’entreprise ?

Comment lire les résultats d’un test de compétences en facturation et gestion de paie ?

Le test de compétences reflète les connaissances et/ou les compétences du candidat à l’instant T. Comme tous les tests, les conditions dans lesquelles il a été passé peuvent influencer le résultat de  ce dernier.

C’est pourquoi il est important, à mon sens, d’aller plus loin et d’analyser les possibles erreurs du  candidat : erreur d’inattention, approximation dans la réponse, réponse partiellement correcte,… Puis pourquoi pas, si le profil est intéressant, aller ensuite questionner le candidat sur son choix de  réponse. Peut être que depuis le passage du test, le candidat se sera renseigné, aura chercher la  réponse et aura développer son champ de compétences (être proactif est une qualité indéniable dans ce domaine).

Quelles questions peuvent être intéressantes à poser à un candidat lors d'un entretien en  plus d'un test de compétences en facturation et gestion de paie ?

Les connaissances et les compétences des candidats sont importantes, c’est vrai, mais ce n’est pas  tout. S’intéresser aux soft skills, ou compétences humaines, c’est tout aussi important. Le candidat  devra correspondre aux valeurs de l’entreprise, avoir un profil adapté au poste que vous recherchez et  pouvoir s’intégrer facilement dans son nouvel environnement.

Les questions que vous posez doivent toutes avoir un but défini dans le cadre professionnel. Selon ce  que vous recherchez chez le candidat et/ou la culture d’entreprise mise en place, vous pouvez rester  sur des questions classiques ou bien partir sur des questions un peu insolites pour rendre l’entretien  un peu moins formel et un peu plus détendu (bien qu’il ne soit pas impossible de le faire avec des  questions standards).

Quelques exemples de questions que j’apprécie :

  • Pourquoi avez-vous choisi de postuler au sein de cette entreprise ?
  • Si je posais des questions à vos anciens collègues, que diraient-ils de vous ?
  • À quel personnage réel ou fictif vous identifiez-vous ? Pourquoi ce choix ?
  • Si vous deviez organiser un team building, quelle activité choisiriez-vous ? Pourquoi ?

Quelles autres méthodes peuvent être utilisées pour tester ces compétences chez un  candidat ?

Plusieurs options s'offrent à vous.

Pour les entretiens à distance, les questions ouvertes ou demandant une réflexion construite (pourquoi pas des questions communiquées en amont) sont davantage pertinentes à mon sens. Vous  aurez ainsi la possibilité d’échanger avec le candidat sur sa méthode de réflexion, sa démarche et son  raisonnement global.

Si vous rencontrez le candidat pour un entretien en face à face, en plus des questions possibles au  cours de l’entretien à distance, il vous est possible de le soumettre à un (petit) test ou quelques  questions. Ces questions peuvent être écrites ou non et avec des mises en situations concrètes selon  les besoins de votre entreprise. Le face à face permet d’observer tout ce qui se passe autour du  candidat au moment de ce « test », capacité de concentration, rapidité d’exécution,… Bien  évidemment, en gardant toujours en tête que certaines personnes sont sensibles au stress et ne  seront pas performantes à l’instant T : cela ne veut en aucun cas dire que ce candidat n’est pas fait pour  ce poste, mais simplement que cette méthode de recrutement ne lui correspond pas.

Clarisse Béchet est une experte en gestion et facturation de la paie. Elle accompagne les chefs d'entreprise dans leur gestion administrative et comptable. Après 10 ans d'expérience dans divers services à la clientèle, elle est diplômée en comptabilité et gestion des salaires, Clarisse travaille en tant que freelance au service des petites et moyennes entreprises. 

Téléchargez notre guide
*Champs obligatoires
Maki utilise les informations que vous nous fournissez pour vous contacter au sujet de nos contenus, produits et services pertinents. Vous pouvez vous désabonner des communications de Maki à tout moment. Pour plus d'informations, consultez la politique de confidentialité de Maki.
Marion Bernes

Marion Bernes
Copywriter

Évaluer un candidat sur ses compétences en facturation et gestion de paie

   Changelog.

Résumé
Résumé

Présentez-vous en quelques mots. Quelle est votre parcours ?

Après l’obtention de mon bac, j’ai très rapidement commencé à travailler pour financer mes études.  J’ai alors jonglé pendant 7 ans, entre études et salariat. Après l’obtention de deux licences et un diplôme de comptable spécialiste en gestion de paie, j’ai commencé à travailler en cabinet d’expertise  comptable. Quelques temps après, un changement de perspective de vie privée m’a fait quitter la région parisienne et démarrer ma micro-entreprise.

Mon ancien patron (expert-comptable), est celui qui m'a permis de commencer de cette manière en étant mon tout premier client. Mes premières missions ont été de réaliser la facturation pour son cabinet et j’y ai pris  goût. En voulant diversifier mon offre de prestation, j’ai tout simplement voulu mettre au profit des  entreprises ce qui m’a particulièrement plus pendant ma formation : la gestion de la paie. C’est un  domaine riche, en constante évolution et qui nécessite une veille régulière. J’aime apprendre sans  cesse et développer mes connaissances, c’est donc tout naturellement que j’ai proposé à mes clients, une prestation dans ce domaine.

Quelle expertise proposez-vous aujourd'hui aux entreprises ?

Aujourd'hui, je suis assistante comptable, assistante administrative et office manager pour des start-ups, des TPE et des PME. Un peu touche-à-tout, j'accompagne au quotidien les chefs d'entreprise pour leur permettre de se concentrer sur leur cœur de métier et leurs missions principales.

Mes clients sont essentiellement des prestataires de service : édition de site web, conciergerie  d’entreprise, relations presse ou créateur de solutions digitales par exemple.

Le suivi de la comptabilité dans son ensemble est primordial pour la bonne santé d’une entreprise.  Le support et le suivi des questions RH pour les employés permet aux salariés d’être rassurés et au  chef d’entreprise d’être plus serein.

Dernièrement, avec un client (un peu frileux sur tout ce qui touche à l’administratif/comptabilité/RH), nous avons entrepris de reprendre les bases de la gestion des tâches  annexes à son activité principale : comptabilité et gestion de la paie notamment.

  • Nous avons donc repris la comptabilité sur un historique assez long pour pouvoir faire le point sur les recettes/dépenses, collecter toutes les pièces justificatives et justifier toutes les opérations comptables et ainsi avoir une vision plus claire de la santé financière de l'entreprise.
  • Nous avons mis en place une facturation régulière des clients pour que l’entreprise ait des entrées d’argent régulières (chaque mois) et que les clients n’aient pas à devoir régler plusieurs mois de prestation d’un coup.
  • Nous avons mis en place un suivi et des relances pour recouvrer les sommes dues et non réglées par certains clients (pour des raisons diverses et variées).
  • Nous avons mis en place un suivi des consignes de paie et des données RH en centralisant avec un seul interlocuteur toutes les demandes liées à la paie.
  • Nous avons également mis en place des tableaux de bords, permettant de suivre, quasiment en direct, les recettes/dépenses de la société et ainsi pouvoir faire bénéficier aux salariés de primes sur objectif d’une manière fiable et régulière.

Pouvez-vous nous en dire plus sur vos tests “Facturation” et “Gestion de paie” créés avec  Maki People : à quoi un candidat peut-il s’attendre ? Sur quelles typologies de questions un recruteur peut-il s’appuyer ?

Les candidats pourront à travers ces tests confronter leurs connaissances théoriques et pratiques sur deux sujets importants dans les fonctions supports d’entreprises.

La facturation est un pilier fondamental pour l'entreprise, une facturation correcte, à jour et régulière permet de prévoir, d'anticiper et de développer une entreprise. Avoir des bases solides et connaître les dispositions légales permet à chacun d'avancer sereinement.

Le test “Facturation” porte à la fois sur des sujets de fonds mais aussi sur des sujets de forme.

Quelques exemples de sujets que vous trouverez dans le test :

  • De quelle manière doit être présenté un devis ?
  • De quelle manière pouvez-vous organiser la numérotation de votre facturation interne ?
  • Quelles sont les options à envisager si un client n’a pas réglé une facture dans les délais prévus ?

La gestion de paie est un autre pilier fondamental pour l’entreprise. Des salariés qui n’ont pas  besoin de scruter leurs bulletins de paie chaque mois ou de demander des informations et/ou  confirmations régulièrement sont des salariés plus sereins à leur poste de travail et donc plus  efficaces. Un suivi méticuleux des déclarations sociales diverses, permet à l’entreprise de se prémunir  d’éventuels soucis face à l’administration.

Quelques exemples de sujets que vous trouverez dans le test :

  • À quelle date devez-vous envoyer la déclaration sociale nominative chaque mois ?
  • Comment sont calculés les congés payés des salariés à temps plein ou à temps partiel ?
  • Quels sont les documents à fournir à un salarié effectuant son dernier jour dans l’entreprise ?

Comment lire les résultats d’un test de compétences en facturation et gestion de paie ?

Le test de compétences reflète les connaissances et/ou les compétences du candidat à l’instant T. Comme tous les tests, les conditions dans lesquelles il a été passé peuvent influencer le résultat de  ce dernier.

C’est pourquoi il est important, à mon sens, d’aller plus loin et d’analyser les possibles erreurs du  candidat : erreur d’inattention, approximation dans la réponse, réponse partiellement correcte,… Puis pourquoi pas, si le profil est intéressant, aller ensuite questionner le candidat sur son choix de  réponse. Peut être que depuis le passage du test, le candidat se sera renseigné, aura chercher la  réponse et aura développer son champ de compétences (être proactif est une qualité indéniable dans ce domaine).

Quelles questions peuvent être intéressantes à poser à un candidat lors d'un entretien en  plus d'un test de compétences en facturation et gestion de paie ?

Les connaissances et les compétences des candidats sont importantes, c’est vrai, mais ce n’est pas  tout. S’intéresser aux soft skills, ou compétences humaines, c’est tout aussi important. Le candidat  devra correspondre aux valeurs de l’entreprise, avoir un profil adapté au poste que vous recherchez et  pouvoir s’intégrer facilement dans son nouvel environnement.

Les questions que vous posez doivent toutes avoir un but défini dans le cadre professionnel. Selon ce  que vous recherchez chez le candidat et/ou la culture d’entreprise mise en place, vous pouvez rester  sur des questions classiques ou bien partir sur des questions un peu insolites pour rendre l’entretien  un peu moins formel et un peu plus détendu (bien qu’il ne soit pas impossible de le faire avec des  questions standards).

Quelques exemples de questions que j’apprécie :

  • Pourquoi avez-vous choisi de postuler au sein de cette entreprise ?
  • Si je posais des questions à vos anciens collègues, que diraient-ils de vous ?
  • À quel personnage réel ou fictif vous identifiez-vous ? Pourquoi ce choix ?
  • Si vous deviez organiser un team building, quelle activité choisiriez-vous ? Pourquoi ?

Quelles autres méthodes peuvent être utilisées pour tester ces compétences chez un  candidat ?

Plusieurs options s'offrent à vous.

Pour les entretiens à distance, les questions ouvertes ou demandant une réflexion construite (pourquoi pas des questions communiquées en amont) sont davantage pertinentes à mon sens. Vous  aurez ainsi la possibilité d’échanger avec le candidat sur sa méthode de réflexion, sa démarche et son  raisonnement global.

Si vous rencontrez le candidat pour un entretien en face à face, en plus des questions possibles au  cours de l’entretien à distance, il vous est possible de le soumettre à un (petit) test ou quelques  questions. Ces questions peuvent être écrites ou non et avec des mises en situations concrètes selon  les besoins de votre entreprise. Le face à face permet d’observer tout ce qui se passe autour du  candidat au moment de ce « test », capacité de concentration, rapidité d’exécution,… Bien  évidemment, en gardant toujours en tête que certaines personnes sont sensibles au stress et ne  seront pas performantes à l’instant T : cela ne veut en aucun cas dire que ce candidat n’est pas fait pour  ce poste, mais simplement que cette méthode de recrutement ne lui correspond pas.

Clarisse Béchet est une experte en gestion et facturation de la paie. Elle accompagne les chefs d'entreprise dans leur gestion administrative et comptable. Après 10 ans d'expérience dans divers services à la clientèle, elle est diplômée en comptabilité et gestion des salaires, Clarisse travaille en tant que freelance au service des petites et moyennes entreprises. 

Présentez-vous en quelques mots. Quelle est votre parcours ?

Après l’obtention de mon bac, j’ai très rapidement commencé à travailler pour financer mes études.  J’ai alors jonglé pendant 7 ans, entre études et salariat. Après l’obtention de deux licences et un diplôme de comptable spécialiste en gestion de paie, j’ai commencé à travailler en cabinet d’expertise  comptable. Quelques temps après, un changement de perspective de vie privée m’a fait quitter la région parisienne et démarrer ma micro-entreprise.

Mon ancien patron (expert-comptable), est celui qui m'a permis de commencer de cette manière en étant mon tout premier client. Mes premières missions ont été de réaliser la facturation pour son cabinet et j’y ai pris  goût. En voulant diversifier mon offre de prestation, j’ai tout simplement voulu mettre au profit des  entreprises ce qui m’a particulièrement plus pendant ma formation : la gestion de la paie. C’est un  domaine riche, en constante évolution et qui nécessite une veille régulière. J’aime apprendre sans  cesse et développer mes connaissances, c’est donc tout naturellement que j’ai proposé à mes clients, une prestation dans ce domaine.

Quelle expertise proposez-vous aujourd'hui aux entreprises ?

Aujourd'hui, je suis assistante comptable, assistante administrative et office manager pour des start-ups, des TPE et des PME. Un peu touche-à-tout, j'accompagne au quotidien les chefs d'entreprise pour leur permettre de se concentrer sur leur cœur de métier et leurs missions principales.

Mes clients sont essentiellement des prestataires de service : édition de site web, conciergerie  d’entreprise, relations presse ou créateur de solutions digitales par exemple.

Le suivi de la comptabilité dans son ensemble est primordial pour la bonne santé d’une entreprise.  Le support et le suivi des questions RH pour les employés permet aux salariés d’être rassurés et au  chef d’entreprise d’être plus serein.

Dernièrement, avec un client (un peu frileux sur tout ce qui touche à l’administratif/comptabilité/RH), nous avons entrepris de reprendre les bases de la gestion des tâches  annexes à son activité principale : comptabilité et gestion de la paie notamment.

  • Nous avons donc repris la comptabilité sur un historique assez long pour pouvoir faire le point sur les recettes/dépenses, collecter toutes les pièces justificatives et justifier toutes les opérations comptables et ainsi avoir une vision plus claire de la santé financière de l'entreprise.
  • Nous avons mis en place une facturation régulière des clients pour que l’entreprise ait des entrées d’argent régulières (chaque mois) et que les clients n’aient pas à devoir régler plusieurs mois de prestation d’un coup.
  • Nous avons mis en place un suivi et des relances pour recouvrer les sommes dues et non réglées par certains clients (pour des raisons diverses et variées).
  • Nous avons mis en place un suivi des consignes de paie et des données RH en centralisant avec un seul interlocuteur toutes les demandes liées à la paie.
  • Nous avons également mis en place des tableaux de bords, permettant de suivre, quasiment en direct, les recettes/dépenses de la société et ainsi pouvoir faire bénéficier aux salariés de primes sur objectif d’une manière fiable et régulière.

Pouvez-vous nous en dire plus sur vos tests “Facturation” et “Gestion de paie” créés avec  Maki People : à quoi un candidat peut-il s’attendre ? Sur quelles typologies de questions un recruteur peut-il s’appuyer ?

Les candidats pourront à travers ces tests confronter leurs connaissances théoriques et pratiques sur deux sujets importants dans les fonctions supports d’entreprises.

La facturation est un pilier fondamental pour l'entreprise, une facturation correcte, à jour et régulière permet de prévoir, d'anticiper et de développer une entreprise. Avoir des bases solides et connaître les dispositions légales permet à chacun d'avancer sereinement.

Le test “Facturation” porte à la fois sur des sujets de fonds mais aussi sur des sujets de forme.

Quelques exemples de sujets que vous trouverez dans le test :

  • De quelle manière doit être présenté un devis ?
  • De quelle manière pouvez-vous organiser la numérotation de votre facturation interne ?
  • Quelles sont les options à envisager si un client n’a pas réglé une facture dans les délais prévus ?

La gestion de paie est un autre pilier fondamental pour l’entreprise. Des salariés qui n’ont pas  besoin de scruter leurs bulletins de paie chaque mois ou de demander des informations et/ou  confirmations régulièrement sont des salariés plus sereins à leur poste de travail et donc plus  efficaces. Un suivi méticuleux des déclarations sociales diverses, permet à l’entreprise de se prémunir  d’éventuels soucis face à l’administration.

Quelques exemples de sujets que vous trouverez dans le test :

  • À quelle date devez-vous envoyer la déclaration sociale nominative chaque mois ?
  • Comment sont calculés les congés payés des salariés à temps plein ou à temps partiel ?
  • Quels sont les documents à fournir à un salarié effectuant son dernier jour dans l’entreprise ?

Comment lire les résultats d’un test de compétences en facturation et gestion de paie ?

Le test de compétences reflète les connaissances et/ou les compétences du candidat à l’instant T. Comme tous les tests, les conditions dans lesquelles il a été passé peuvent influencer le résultat de  ce dernier.

C’est pourquoi il est important, à mon sens, d’aller plus loin et d’analyser les possibles erreurs du  candidat : erreur d’inattention, approximation dans la réponse, réponse partiellement correcte,… Puis pourquoi pas, si le profil est intéressant, aller ensuite questionner le candidat sur son choix de  réponse. Peut être que depuis le passage du test, le candidat se sera renseigné, aura chercher la  réponse et aura développer son champ de compétences (être proactif est une qualité indéniable dans ce domaine).

Quelles questions peuvent être intéressantes à poser à un candidat lors d'un entretien en  plus d'un test de compétences en facturation et gestion de paie ?

Les connaissances et les compétences des candidats sont importantes, c’est vrai, mais ce n’est pas  tout. S’intéresser aux soft skills, ou compétences humaines, c’est tout aussi important. Le candidat  devra correspondre aux valeurs de l’entreprise, avoir un profil adapté au poste que vous recherchez et  pouvoir s’intégrer facilement dans son nouvel environnement.

Les questions que vous posez doivent toutes avoir un but défini dans le cadre professionnel. Selon ce  que vous recherchez chez le candidat et/ou la culture d’entreprise mise en place, vous pouvez rester  sur des questions classiques ou bien partir sur des questions un peu insolites pour rendre l’entretien  un peu moins formel et un peu plus détendu (bien qu’il ne soit pas impossible de le faire avec des  questions standards).

Quelques exemples de questions que j’apprécie :

  • Pourquoi avez-vous choisi de postuler au sein de cette entreprise ?
  • Si je posais des questions à vos anciens collègues, que diraient-ils de vous ?
  • À quel personnage réel ou fictif vous identifiez-vous ? Pourquoi ce choix ?
  • Si vous deviez organiser un team building, quelle activité choisiriez-vous ? Pourquoi ?

Quelles autres méthodes peuvent être utilisées pour tester ces compétences chez un  candidat ?

Plusieurs options s'offrent à vous.

Pour les entretiens à distance, les questions ouvertes ou demandant une réflexion construite (pourquoi pas des questions communiquées en amont) sont davantage pertinentes à mon sens. Vous  aurez ainsi la possibilité d’échanger avec le candidat sur sa méthode de réflexion, sa démarche et son  raisonnement global.

Si vous rencontrez le candidat pour un entretien en face à face, en plus des questions possibles au  cours de l’entretien à distance, il vous est possible de le soumettre à un (petit) test ou quelques  questions. Ces questions peuvent être écrites ou non et avec des mises en situations concrètes selon  les besoins de votre entreprise. Le face à face permet d’observer tout ce qui se passe autour du  candidat au moment de ce « test », capacité de concentration, rapidité d’exécution,… Bien  évidemment, en gardant toujours en tête que certaines personnes sont sensibles au stress et ne  seront pas performantes à l’instant T : cela ne veut en aucun cas dire que ce candidat n’est pas fait pour  ce poste, mais simplement que cette méthode de recrutement ne lui correspond pas.

Clarisse Béchet est une experte en gestion et facturation de la paie. Elle accompagne les chefs d'entreprise dans leur gestion administrative et comptable. Après 10 ans d'expérience dans divers services à la clientèle, elle est diplômée en comptabilité et gestion des salaires, Clarisse travaille en tant que freelance au service des petites et moyennes entreprises. 

Oups, ce test n'existe pas encore. Essayez d'autres filtres !
Aucun élément trouvé.
Étude de cas

Experte en gestion de paie et facturation, Clarisse Béchet accompagne les chefs d'entreprises dans leur gestion administrative et comptable. Maker chez Maki People, elle nous explique aujourd’hui comment évaluer les compétences des candidats en matière de facturation et de gestion de paie.

 @
Objectif RH :

Il s'agit d'un texte à l'intérieur d'un bloc div.

Présentez-vous en quelques mots. Quelle est votre parcours ?

Après l’obtention de mon bac, j’ai très rapidement commencé à travailler pour financer mes études.  J’ai alors jonglé pendant 7 ans, entre études et salariat. Après l’obtention de deux licences et un diplôme de comptable spécialiste en gestion de paie, j’ai commencé à travailler en cabinet d’expertise  comptable. Quelques temps après, un changement de perspective de vie privée m’a fait quitter la région parisienne et démarrer ma micro-entreprise.

Mon ancien patron (expert-comptable), est celui qui m'a permis de commencer de cette manière en étant mon tout premier client. Mes premières missions ont été de réaliser la facturation pour son cabinet et j’y ai pris  goût. En voulant diversifier mon offre de prestation, j’ai tout simplement voulu mettre au profit des  entreprises ce qui m’a particulièrement plus pendant ma formation : la gestion de la paie. C’est un  domaine riche, en constante évolution et qui nécessite une veille régulière. J’aime apprendre sans  cesse et développer mes connaissances, c’est donc tout naturellement que j’ai proposé à mes clients, une prestation dans ce domaine.

Quelle expertise proposez-vous aujourd'hui aux entreprises ?

Aujourd'hui, je suis assistante comptable, assistante administrative et office manager pour des start-ups, des TPE et des PME. Un peu touche-à-tout, j'accompagne au quotidien les chefs d'entreprise pour leur permettre de se concentrer sur leur cœur de métier et leurs missions principales.

Mes clients sont essentiellement des prestataires de service : édition de site web, conciergerie  d’entreprise, relations presse ou créateur de solutions digitales par exemple.

Le suivi de la comptabilité dans son ensemble est primordial pour la bonne santé d’une entreprise.  Le support et le suivi des questions RH pour les employés permet aux salariés d’être rassurés et au  chef d’entreprise d’être plus serein.

Dernièrement, avec un client (un peu frileux sur tout ce qui touche à l’administratif/comptabilité/RH), nous avons entrepris de reprendre les bases de la gestion des tâches  annexes à son activité principale : comptabilité et gestion de la paie notamment.

  • Nous avons donc repris la comptabilité sur un historique assez long pour pouvoir faire le point sur les recettes/dépenses, collecter toutes les pièces justificatives et justifier toutes les opérations comptables et ainsi avoir une vision plus claire de la santé financière de l'entreprise.
  • Nous avons mis en place une facturation régulière des clients pour que l’entreprise ait des entrées d’argent régulières (chaque mois) et que les clients n’aient pas à devoir régler plusieurs mois de prestation d’un coup.
  • Nous avons mis en place un suivi et des relances pour recouvrer les sommes dues et non réglées par certains clients (pour des raisons diverses et variées).
  • Nous avons mis en place un suivi des consignes de paie et des données RH en centralisant avec un seul interlocuteur toutes les demandes liées à la paie.
  • Nous avons également mis en place des tableaux de bords, permettant de suivre, quasiment en direct, les recettes/dépenses de la société et ainsi pouvoir faire bénéficier aux salariés de primes sur objectif d’une manière fiable et régulière.

Pouvez-vous nous en dire plus sur vos tests “Facturation” et “Gestion de paie” créés avec  Maki People : à quoi un candidat peut-il s’attendre ? Sur quelles typologies de questions un recruteur peut-il s’appuyer ?

Les candidats pourront à travers ces tests confronter leurs connaissances théoriques et pratiques sur deux sujets importants dans les fonctions supports d’entreprises.

La facturation est un pilier fondamental pour l'entreprise, une facturation correcte, à jour et régulière permet de prévoir, d'anticiper et de développer une entreprise. Avoir des bases solides et connaître les dispositions légales permet à chacun d'avancer sereinement.

Le test “Facturation” porte à la fois sur des sujets de fonds mais aussi sur des sujets de forme.

Quelques exemples de sujets que vous trouverez dans le test :

  • De quelle manière doit être présenté un devis ?
  • De quelle manière pouvez-vous organiser la numérotation de votre facturation interne ?
  • Quelles sont les options à envisager si un client n’a pas réglé une facture dans les délais prévus ?

La gestion de paie est un autre pilier fondamental pour l’entreprise. Des salariés qui n’ont pas  besoin de scruter leurs bulletins de paie chaque mois ou de demander des informations et/ou  confirmations régulièrement sont des salariés plus sereins à leur poste de travail et donc plus  efficaces. Un suivi méticuleux des déclarations sociales diverses, permet à l’entreprise de se prémunir  d’éventuels soucis face à l’administration.

Quelques exemples de sujets que vous trouverez dans le test :

  • À quelle date devez-vous envoyer la déclaration sociale nominative chaque mois ?
  • Comment sont calculés les congés payés des salariés à temps plein ou à temps partiel ?
  • Quels sont les documents à fournir à un salarié effectuant son dernier jour dans l’entreprise ?

Comment lire les résultats d’un test de compétences en facturation et gestion de paie ?

Le test de compétences reflète les connaissances et/ou les compétences du candidat à l’instant T. Comme tous les tests, les conditions dans lesquelles il a été passé peuvent influencer le résultat de  ce dernier.

C’est pourquoi il est important, à mon sens, d’aller plus loin et d’analyser les possibles erreurs du  candidat : erreur d’inattention, approximation dans la réponse, réponse partiellement correcte,… Puis pourquoi pas, si le profil est intéressant, aller ensuite questionner le candidat sur son choix de  réponse. Peut être que depuis le passage du test, le candidat se sera renseigné, aura chercher la  réponse et aura développer son champ de compétences (être proactif est une qualité indéniable dans ce domaine).

Quelles questions peuvent être intéressantes à poser à un candidat lors d'un entretien en  plus d'un test de compétences en facturation et gestion de paie ?

Les connaissances et les compétences des candidats sont importantes, c’est vrai, mais ce n’est pas  tout. S’intéresser aux soft skills, ou compétences humaines, c’est tout aussi important. Le candidat  devra correspondre aux valeurs de l’entreprise, avoir un profil adapté au poste que vous recherchez et  pouvoir s’intégrer facilement dans son nouvel environnement.

Les questions que vous posez doivent toutes avoir un but défini dans le cadre professionnel. Selon ce  que vous recherchez chez le candidat et/ou la culture d’entreprise mise en place, vous pouvez rester  sur des questions classiques ou bien partir sur des questions un peu insolites pour rendre l’entretien  un peu moins formel et un peu plus détendu (bien qu’il ne soit pas impossible de le faire avec des  questions standards).

Quelques exemples de questions que j’apprécie :

  • Pourquoi avez-vous choisi de postuler au sein de cette entreprise ?
  • Si je posais des questions à vos anciens collègues, que diraient-ils de vous ?
  • À quel personnage réel ou fictif vous identifiez-vous ? Pourquoi ce choix ?
  • Si vous deviez organiser un team building, quelle activité choisiriez-vous ? Pourquoi ?

Quelles autres méthodes peuvent être utilisées pour tester ces compétences chez un  candidat ?

Plusieurs options s'offrent à vous.

Pour les entretiens à distance, les questions ouvertes ou demandant une réflexion construite (pourquoi pas des questions communiquées en amont) sont davantage pertinentes à mon sens. Vous  aurez ainsi la possibilité d’échanger avec le candidat sur sa méthode de réflexion, sa démarche et son  raisonnement global.

Si vous rencontrez le candidat pour un entretien en face à face, en plus des questions possibles au  cours de l’entretien à distance, il vous est possible de le soumettre à un (petit) test ou quelques  questions. Ces questions peuvent être écrites ou non et avec des mises en situations concrètes selon  les besoins de votre entreprise. Le face à face permet d’observer tout ce qui se passe autour du  candidat au moment de ce « test », capacité de concentration, rapidité d’exécution,… Bien  évidemment, en gardant toujours en tête que certaines personnes sont sensibles au stress et ne  seront pas performantes à l’instant T : cela ne veut en aucun cas dire que ce candidat n’est pas fait pour  ce poste, mais simplement que cette méthode de recrutement ne lui correspond pas.

Clarisse Béchet est une experte en gestion et facturation de la paie. Elle accompagne les chefs d'entreprise dans leur gestion administrative et comptable. Après 10 ans d'expérience dans divers services à la clientèle, elle est diplômée en comptabilité et gestion des salaires, Clarisse travaille en tant que freelance au service des petites et moyennes entreprises. 

Partager
LinkedinTwitterFacebook
Le recrutement, demain. Simple. Efficace. Juste.